C’est avec le financement des multinationales que l’agenda mondialiste LGBTQ prospère dans le monde…

Ici, en Terre Sainte, le géant américain des semi-conducteurs Nvidia a annoncé mercredi son intention de commencer à financer intégralement les coûts des procédures de maternité de substitution et des processus d’adoption pour chacun de ses 2 500 employés, sans distinction de sexe, d’orientation sexuelle ou d’état matrimonial.

Il s’agit notamment des employés de la société israélienne Mellanox Technologies, l’un des principaux fournisseurs d’infrastructures de communication pour les serveurs de données et les systèmes de stockage, acquis par Nvidia en 2020 pour 7 milliards de dollars.


Bien que l’avantage s’applique à tout le monde, l’annonce est particulièrement importante pour les membres de la communauté LGBTQ et est intervenue au milieu du mois de la fierté, marqué en juin pour célébrer ces communautés à travers le monde.

Nvidia a déclaré dans un communiqué qu’elle financerait « entièrement et sans limitation » les coûts éligibles de la maternité de substitution et de l’adoption pour tous ses employés.


« Il n’y aura aucun employé ici qui voudra être parent et renoncera à son rêve pour des raisons financières », a déclaré Adv. Gideon Rosenberg, chef du département des ressources humaines chez Nvidia Israël. « Le droit à la parentalité est fondamental et nous sommes heureux d’annoncer ce processus, surtout maintenant, en ce mois de la fierté », a-t-il ajouté, appelant davantage d’entreprises en Israël à prendre des mesures similaires.

Cette décision intervient après que la Knesset a voté en 2018 pour assouplir la réglementation sur la maternité de substitution, accordant un soutien de l’État à la grossesse via la maternité de substitution aux couples hétérosexuels et aux femmes célibataires, mais pas aux hommes, ce qui empêche effectivement les couples homosexuels masculins d’avoir un enfant via une mère porteuse.

La loi israélienne sur la maternité de substitution a été adoptée pour la première fois en 1996, avec des réglementations strictes, pour permettre aux couples hétérosexuels de concevoir un enfant par le biais de la maternité de substitution. Le pays n’autorisait que la maternité de substitution gestationnelle, où la femme porteuse de la grossesse n’est pas liée biologiquement à l’enfant, et pas la maternité de substitution traditionnelle. Les couples homosexuels et les hommes célibataires en Israël ont été contraints de chercher une mère porteuse à l’étranger, un processus qui coûte très cher.


L’amendement de 2018 a suscité de nombreuses protestations au sein de la communauté LGBTQ et une réponse de la part de nombreuses entreprises de l’écosystème technologique israélien, dont Mellanox qui avait alors annoncé qu’elle accorderait 60 000 shekels (environ 18 450 $) et un mois de congé parental aux employés souhaitant utiliser un mère porteuse pour avoir un enfant.

Rosenberg a déclaré que le nouvel avantage Nvidia était «en vigueur immédiatement» et n’exigerait pas qu’un employé travaille dans l’entreprise pendant une période minimale pour être éligible. Il ajoute qu’à l’heure actuelle, l’entreprise n’a pas d’estimation du nombre d’employés qui utiliseront l’avantage.


Nvidia emploie actuellement 2 500 personnes en Israël dans sept centres de développement à Yokneam, Tel Aviv, Ra’anana, Jérusalem, Beersheba, Kiryat Gat et Tel Hai, et a récemment annoncé son intention d étendre et de recruter 600 nouveaux ingénieurs logiciels et matériels pour une variété de postes.


Les opérations de développement de Nvidia en Israël sont les plus importantes en dehors des États-Unis.

« Nvidia estime que chaque personne devrait avoir le droit de devenir parent et que le coût associé à cela ne devrait pas empêcher nos employés de réaliser ce rêve », a déclaré Rosenberg, notant que l’avantage est offert aux États-Unis pour les employés américains et il s’étend maintenant à Israël.

Parmi les employés de Nvidia dans la région se trouvent également des ingénieurs palestiniens et d’autres professionnels qui travaillent désormais directement avec le géant des semi-conducteurs, ayant auparavant travaillé comme sous-traitants externes avec Mellanox.


En octobre, Nvidia a indiqué qu’elle emploierait directement plus de 100 ingénieurs palestiniens de Cisjordanie, une décision saluée et impulsée par le cofondateur de Mellanox, Eyal Waldman (il a depuis quitté l’entreprise) qui a salué l’annonce comme un « moment historique et un exploit sans précédent.

Rosenberg dit que Nvidia espère étendre le bénéfice « à d’autres pays à l’avenir ».


Que pensez-vous de cet article ? Rejoignez la discussion en laissant un commentaire et partagez sur vos réseaux sociaux...



Bonjour à tous. Vous pouvez assurer la continuité de ce site de plusieurs manières : En partageant les articles que vous avez aimé. En achetant vos livres et produits préférés sur Amazon via ce site. En faisant un don sécurisé sur Paypal.

Même 1€ est important !


Terre Promise © Elishean/2009-2020



Article précedentUne histoire de dragon en terre d’Israël
Article suivantLes 10 tribus perdues sont en France et dans les pays plus au nord

Laisser une réponse

Please enter your comment!
Please enter your name here