« Pendant la guerre, au collège à Paris, je m’apercevais qu’il y avait des petites qui ne venaient plus ou d’autres qui revenaient avec des étoiles de David. J’avais des amies, on nous appelait ‘les trois mousquetaires’ parce que nous étions quatre. La mère de l’une d’elles était couturière. On lui a demandé de nous faire des étoiles jaunes qu’on a cousues sur nos blouses ».- Jeanne Moreau en 2012.

L’étoile jaune (allemand : Judenstern « étoile des Juifs ») est un dispositif de discrimination et de marquage imposé par l’Allemagne nazie aux Juifs résidant dans les zones conquises au cours de la Seconde Guerre mondiale, avec peu d’exemptions.

Pièce de tissu en forme d’étoile de David, de couleur jaune comme son ancêtre la rouelle, et portant généralement l’appelation locale (Jude en Allemagne, Juif en France, Jood aux Pays-Bas, « J » pour Jood\Juif en Belgique, « HŽ » en Slovaquie etc.) en caractères imitant la calligraphie hébraïque, elle devait être cousue sur les vêtements de façon inamovible, en évidence, soit sur le côté gauche, soit à l’avant et à l’arrière, selon les directives locales.


Le refus d’arborer ce dispositif qui rendait les Juifs identifiables en tant que tels a permis la sauvegarde de quelques-uns mais il entraînait la déportation immédiate.

Jeanne Moreau avait évoqué ses camarades d’école juifs déportés pendant l’Occupation.

«Je suis née en 1928 et lorsque l’Occupation a débuté j’avais 11 ans».

«Au collège, certains de mes petits camarades portaient l’étoile jaune et ils disparaissaient du jour au lendemain… C’était notre vie quotidienne».

«Plus tard, on m’a demandé de distribuer des tracts communistes… et bien entendu, nous savions ce qui se passait».

A l’occasion de sa rencontre avec l’auteur d’Indignez-vous, elle évoque son enfance durant l’Occupation et comment elle décide un jour de porter l’étoile jaune en soutien à ses camarades d’école.


« Mon père a été convoqué à l’école, cela a fait un drame. Il m’a donnée une claque énorme. Je lui ai demandé : ‘On est juifs ou tu détestes les juifs ?’ Il ne m’a jamais répondu. Alors je me suis dit : ‘Peut-être que je suis juive.’» Voilà un souvenir de l’Occupation. Mais j’avais déjà le désir d’être comédienne, et cette passion m’a permis de tout supporter ».


Que pensez-vous de cet article ? Rejoignez la discussion en laissant un commentaire et partagez sur vos réseaux sociaux...




Bonjour à tous. Vous pouvez assurer la continuité de ce site de plusieurs manières : En partageant les articles que vous avez aimé. En achetant vos livres et produits préférés sur Amazon via ce site. En faisant un don sécurisé sur Paypal.

Même 1€ est important !


Terre Promise © Elishean/2009-2020



Article précedentLe zèle de VICHY dans la rafle du VEL’ D’HIV et l’augmentation des déportations
Article suivantRelations entre les Sages et les Judéo-Chrétiens durant l’époque de la MISHNA

Laisser une réponse

Please enter your comment!
Please enter your name here