Mot clé : Judaïsants

Inquisition et judaïsants dans l’Amérique espagnole (1569-1649)

Carthagène des Indes au temps des réseaux Ricardo Escobar Quevedo Notre étude vise à présenter la première typologie multidimensionnelle du marranisme ibéro-américain (dans la mesure où elle prend en compte, outre la racine religieuse de ce phénomène, ses dimensions culturelles, économiques et sociales), ainsi que les modalités d’association des groupes implantés en Amérique espagnole et l’articulation de leurs réseaux familiaux, religieux et commerciaux...

Crypto-judaïsants dans l’Europe des XVIe et XVIIe siècles

La conversion en héritage, en Espagne, en France et en Angleterre : culture du secret et constructions identitaires. En décembre 1656, Antonio (alias Abraham) Fernandes Carvajal, judéoconvers  né à Fundão, au Portugal, soixante ans plus tôt, ayant fait fortune aux Canaries avant de rejoindre le groupement crypto-judaïsant de Rouen, fonde dans sa propriété londonienne de Creechurch Lane la première synagogue de...

Les Juifs de San Nicandro

Par Jean-Jacques Hadjadj* Comme beaucoup de ceux qui ont eu l’honneur de recevoir le Judaïsme en cadeau de naissance, j’éprouve beaucoup de respect et de tendresse pour les hommes et les femmes qui ont dû, et doivent encore aujourd’hui, se battre pour être Juifs. D’abord, et avant tout, parce que je les respecte pour avoir choisi et étudié, souvent bien plus...

Le judéo-christianisme des sabbatariens de Transylvanie

Les sabbatariens apparaissent sur la scène de l’histoire vers le milieu du XVIe siècle, en Transylvanie, dans cette région alternativement hongroise et roumaine. En ce temps-là, il faut le rappeler, la Hongrie connaît l’invasion turque et, après la défaite de Mohács, elle se trouve divisée en trois : une petite partie restée aux mains des Hongrois ; une large zone...

Le judéo-christianisme dans l’antiquité

La définition exacte de ce qu’il faut entendre quand on parle de « judéo-christianisme » est un problème historique complexe, sur lequel je reviendrai par la suite. Mais ce qui nous intéresse ici, c’est la constatation qu’il y a eu durant les premiers siècles de l’histoire du christianisme des hommes et des femmes pour qui il était tout naturel...