Mot clé : Entre-deux-guerres

Juifs et Franc-maçonnerie. L’ouverture à la culture européenne

Introduction par Jean-Philippe Schreiber S’il est une question peu prise en compte pour appréhender et comprendre les transformations du judaïsme occidental au XIXe siècle, c’est bien celle de la franc-maçonnerie. Élément sans doute signifiant de l’intégration sociale et intellectuelle de certaines élites juives, en Europe et dans le bassin méditerranéen, au lendemain de l’Émancipation, celle-ci demeure pourtant peu étudiée comme terrain...

L’exclusion des Juifs des pays arabes aux sources du conflit – 6

La confiscation des biens juifs en pays arabes par Jean-Marc Liling La dégradation continue du statut et de la sécurité personnelle des Juifs dans les pays arabes qui accompagna les progrès de l’entreprise sioniste en Palestine mandataire et la création de l’État d’Israël ainsi que la fin de l’ère coloniale au Moyen-Orient et en Afrique de Nord ont été le cadre...

L’Art juif n’a jamais oublié Jérusalem: art populaire des Juifs d’Alsace au XIXe siècle

À la fin du XVIIe siècle, l’intendant de la Grange affirmait que peu de Juifs en Alsace étaient de condition aisée, et qu’aucun ne saurait être appelé riche. Si, au cours du XVIIIe siècle, leur nombre passa de 3 655 à 19 624 âmes, la plupart d’entre eux restèrent pauvres, exception faite de quelques familles de notables parmi lesquelles...

Femmes juives en Palestine à l’aune du sionisme, à la Belle Époque

La particularité du sionisme politique, de sa naissance en 1897, lors du premier congrès du mouvement à Bâle, à sa désagrégation dans l’immédiat après-guerre, en 1921, est d’avoir compté dans ses rangs un grand nombre de femmes émancipées par leurs études supérieures. Pourtant, il ne propose pas une doctrine prônant l’émancipation féminine. Au contraire, le sionisme politique se présente plutôt...

Les Juifs et les États-nations dans l’Europe contemporaine (XVIIIe-XIXe siècles)

Contrairement aux apparences, confortées il est vrai par les manifestations de la violence extrême dont les Juifs furent souvent l’objet, la place des Juifs dans le féodalisme européen ne posait guère de questions. Constamment cantonnés à la périphérie de ces sociétés d’ordres en tant qu’éléments hors système en raison de leur statut de non-chrétiens, voire même absents (par suite d’expulsions)...

Juifs et Arabes au temps du mandat britannique

Après avoir émigré en masse pour travailler dans les nouvelles communautés juives de Palestine, les Arabes ont finit par revendiquer leur terre d’accueil… À la fin de la première décennie du mandat britannique, plus de 162 000 Juifs vivaient en Palestine, soit 17% de la population du pays. Sur ce nombre, 37 000 vivaient de la terre, dans 11 agglomérations agricoles totalisant...