Un commentateur rabbinique très important, Rabbi Moshe ben Nachman « Nachmanide », 1194-1270, prouve que les dix tribus perdues ne sont pas revenues mais sont toujours en exil : Ils reviendront. Ils sont actuellement à Zéréphath (France et sa région) et dans l’extrême nord.

 

Nachmanide était l’un des plus grands érudits bibliques de tous les temps. Il attacha de l’importance au sujet des Dix Tribus Perdues et en parla à plusieurs endroits. Dans les articles suivants, Nachmanide nous donne quelques informations importantes.

Il y avait en fait treize tribus d’Israël.

Le peuple d’Israël comprend deux sections, qui sont les dix tribus d’« Israël » et les deux tribus de Juda et de Benjamin connues collectivement sous le nom de Juda. Plusieurs exilés sont arrivés au peuple d’Israël. La Bible a prophétisé chacun séparément.

Nachmanide parle de ces prophéties et les distingue. Tout comme une partie de Juda a été exilée avec les tribus du nord, certaines personnes des dix tribus sont restées avec Juda. Leurs descendants se trouvent maintenant parmi les Juifs d’aujourd’hui.


CEPENDANT, l’écrasante majorité des Dix Tribus a été exilée par les Assyriens et n’est jamais revenue alors qu’elle est destinée à le faire. Les Dix Tribus (dit Nachmanide vers 1260 EC) sont toujours à Tserefath (France et ses environs) et « aux extrémités du nord », signifiant à cette époque les régions du nord de l’Europe.

L’extrait de Nachmanide :

Les deux bâtons d’Ézéchiel 37 :

Dans Ézéchiel [chapitre trente-sept], il est question d’une future réunion :
[Ézéchiel 37:16] De plus, toi, fils de l’homme, prends un bâton et écris dessus , Pour Juda, et pour les enfants d’Israël ses compagnons ; puis prends un autre bois, et écris dessus : Pour Joseph, le bois d’Ephraïm et pour toute la maison d’Israël ses compagnons :
Ici, il parle d’une future Rédemption pour Juda et Israël. Là où il est dit : « Pour Juda, et pour les enfants d’Israël ses compagnons » par « les enfants d’Israël ses compagnons », cela signifie Benjamin qui était attaché à Juda. De même, il est dit : « Pour Joseph, le bâton d’Éphraïm et pour toute la maison d’Israël ses compagnons. La section est assez simple.

Les deux royaumes s’uniront en un seul royaume sous la maison de David. Les Israélites sont allés en exil et depuis lors, Éphraïm et toutes [les dix tribus du nord] d’ Israël n’ont jamais été en Terre d’Israël. Concernant l’avenir, il est dit : « Et les païens sauront que moi, l’Éternel, je sanctifie Israël, quand mon sanctuaire sera au milieu d’eux pour toujours ».

Voici, je vais rappeler une question qui est expressément mentionnée à plusieurs reprises dans les Écritures. On sait qu’avec le retour des exilés sous Esdras, seules les tribus de Juda et de Benjamin sont revenues. Ceux-ci avaient été exilés à Babylone par Nabuchodonosor.

Les Sages ont dit dans le Midrash Seder Olam :


#De ceux qui sont entrés dans le pays à l’époque d’Ezra, toute la communauté était au nombre de 42 360. Le total dont les noms sont enregistrés ne s’élevait cependant qu’à 30 360. Que sont donc devenus les 12.000 disparus ? Ce sont ceux des autres tribus qui ont proposé Ezra. #

Permettez-moi de clarifier la question pour vous. Vous avez déjà remarqué que dans la Deuxième Rédemption [c’est-à-dire la rédemption d’Esdras, la Première Rédemption était la sortie d’Égypte]. Seuls retournèrent ceux qui avaient été exilés à Babylone par Nabuchodonosor. Sur ces gens avait été prononcé le décret d’un exil de soixante-dix ans. Ce sont Juda et Benjamin ainsi que les Cohanim [prêtres] qui habitaient à Jérusalem et qui appartenaient au royaume de Juda. C’était comme il a été écrit concernant la division initiale du royaume entre les dix tribus du nord et le royaume de Juda, ‘ayant Juda et Benjamin de son côté’ (2-Chroniques 11;12),

Le royaume d’Israël comprenait les dix tribus du Nord. Ceux-ci ont été exilés par Sancherib [Sancherib dans la littérature rabbinique est une figure prise pour représenter TOUS les monarques assyriens]

Il ressort également du sens simple du texte, qu’avant l’exil du pays du nord par Sénachérib, il y avait dans les villes de Juda des gens des tribus voisines de Menassé, Éphraïm et Siméon et ceux-ci habitaient alors dans l’héritage de Juda. . … Ce sont eux qui sont revenus sous Esdras avec les Juifs de Babylone. Ils n’étaient pas expressément mentionnés par leurs tribus puisqu’ils étaient rattachés à Juda. Ils s’installèrent tous dans les villes de Juda. Il n’y a pas eu de Rédemption pour les Dix Tribus qui sont restées en exil.

Il est ressorti clairement de notre étude que les seuls qui sont revenus de l’exil babylonien étaient ceux qui appartenaient au royaume de Juda. Ceux cependant qui sont appelés la Maison d’Ephraïm, ou La Maison d’Israël, ce qui signifie que les Dix Tribus sont toujours en exil en Assyrie. Ces Tribus n’ont eu aucun participant à la Seconde Rédemption, comme je l’ai noté.

La vision d’Abdias traite des événements qui devaient se produire après l’exil de Jérusalem à Babylone.

[Obad 1:11] Le jour où tu te trouvais de l’autre côté, le jour où les étrangers emportèrent ses forces en captivité, et les étrangers entrèrent dans ses portes et tirèrent au sort sur Jérusalem, tu fus comme l’un d’eux.

[Obad 1:18]Et la maison de Jacob sera un feu, et la maison de Joseph une flamme, et la maison d’Esaü du chaume, et ils s’y enflammeront et les dévoreront; et il ne restera rien de la maison d’Ésaü ; car l’Éternel l’a dit.

Il y a ceux qui disent que cette prophétie d’Abdias fait référence au roi Ézéchias de la période du Second Temple, mais ceux qui le pensent se trompent. Il est évident d’après les Écritures que ce terme, c’est-à-dire Maison de Joseph, s’applique au Royaume d’Israël qui sont les Dix Tribus. Ils devraient avoir honte de ne pas reconnaître ce fait ! Le verset ci-dessus le prouve !

Quand la maison de Joseph était-elle comme une flamme dévorant le chaume d’Ésaü ?

Pas aux temps bibliques !


Les dix tribus avaient déjà été exilées et elles sont toujours en exil, dans la région des Cananéens, jusqu’à Sarepta :

‘Et ce premier exil des enfants d’Israël qui sont [maintenant] de Canaan à Sarepta’ [Abdias 1:20] .

Ces endroits sont aux extrémités du nord. Le verset continue, « et la captivité de Jérusalem, qui est à Sépharad, possédera les villes du sud » [Abdias 1:20] .

Ceux qui ont été exilés à ‘Sepharad’ [signifiant Espagne] étaient les Juifs de Jérusalem qui ont été emmenés par Titus et Vespasien lorsque le Second Temple a été détruit par les Romains et pas avant. Les autres étaient les Dix Tribus qui ont été exilées lors du Premier Exil. Ceux-ci ne sont pas revenus comme cela a été prétendu.

Il est dit :

[Obad 1:19] Et ceux du midi posséderont la montagne d’Ésaü ; et les Philistins de la plaine; et ils posséderont les champs d’Éphraïm et les champs de Samarie; et Benjamin possédera Galaad.

[Obad 1:20] Et la captivité de cette armée des enfants d’Israël possédera celle des Cananéens, jusqu’à Sarepta; et la captivité de Jérusalem, qui est à Sépharad, possédera les villes du midi.

[Obad 1:21] Et les sauveurs monteront sur la montagne de Sion pour juger la montagne d’Ésaü; et le royaume appartiendra à l’Éternel.

« Sarepta » selon les commentateurs rabbiniques (Rashi, Iben Ezra, Radak et toutes les autorités médiévales) fait référence à la France ou plus précisément au nord de la France et incluait probablement la Belgique et la Hollande actuelles. Abarbanel a déclaré que « Zarephath » comprenait à la fois la France et « l’île d’Angleterre » (c’est-à-dire la Grande-Bretagne). ‘Les mots traduits dans le KJ par ‘la captivité de cet hôte’ en hébreu [‘Galut HaChail’] peuvent aussi signifier ‘le premier exil’, de même que la compréhension des commentateurs rabbiniques.

Nachmanide poursuit :


Quand sont-ils [les Dix Tribus] revenus et quand ces énormes groupes d’exilés se sont-ils rassemblés pour hériter des villes d’Éphraïm et de Samarie ?
Quand les sauveurs sont-ils montés sur le mont Sion pour juger le mont d’Ésaü ?

Au temps d’Ezra, seuls quelques-uns retournèrent comme pigeons dans leurs pigeonniers.

Il est dit : « Le royaume appartiendra à l’Éternel [Abdias 1:21] . À ce moment-là, tout le monde reconnaîtra ouvertement le Royaume de Dieu.
« Et l’Éternel sera roi sur toute la terre » (Zacharie 14 : 9).
Cela aussi se produira à l’avenir.

Le principe général concernant ces versets et tous les versets similaires concernant la Rédemption d’Israël et la chute d’Edom et autres est que tout est pour l’avenir.

« Le châtiment de ton iniquité est terminé, fille de Sion ; il ne vous emportera plus en captivité. Il visitera ton iniquité, fille d’Édom; il découvrira vos péchés » (Lamentations 4:22).
C’est tout pour l’avenir.


« Il ne vous emportera plus en captivité », nous instruit sur la Rédemption future. S’il en était autrement, à quoi bon dire aux exilés qu’ils ne seraient plus exilés, à moins que cela ne signifie qu’ils sont vraiment destinés à être rachetés de l’exil dans lequel ils se trouvent?

Aussi, ‘il visitera ton iniquité, fille d’Edom; il découvrira vos péchés », doit être pour l’avenir.

Cela ne pouvait pas parler du passé car c’était eux [c’est-à-dire les Juifs israélites]battus par Hérode l’Édomite au temps du Second Temple.

Tout doit appartenir à l’avenir.
Il est impossible que tout cela ait été conditionnel, qu’ils ne l’aient pas mérité et que les prophéties aient été dites pour rien.

Il est pertinent qu’au moment de leur exil, Israël péchait et transgressait. Même ainsi, il a été prophétisé : « Le châtiment de ton iniquité est achevé, fille de Sion ; il ne vous emportera plus en captivité » (Lamentations 4:22).
Ce n’était pas conditionnel, c’est-à-dire qu’à condition qu’ils se soient repentis, ils auraient été rachetés.

Ce n’est pas la manière des Prophéties de faire des conditions aussi limitées.
Tout dépend plutôt de l’avenir.


Zacharie a vécu à l’époque du Second Temple. Zacharie a dit : « Voici, le jour de l’Éternel arrive », et ainsi de suite avec beaucoup de détails qui, sans aucun doute, ne peuvent faire référence qu’à un jour futur. De même, ces passages ont été expliqués de la même manière par les Commentateurs et par nos Saints Sages de bienheureuse mémoire.

Source

La vision de Rav Dynovisz : La Délivrance viendra de France


Que pensez-vous de cet article ? Rejoignez la discussion en laissant un commentaire et partagez sur vos réseaux sociaux...



Bonjour à tous. Vous pouvez assurer la continuité de ce site de plusieurs manières : En partageant les articles que vous avez aimé. En achetant vos livres et produits préférés sur Amazon via ce site. En faisant un don sécurisé sur Paypal.

Même 1€ est important !


Terre Promise © Elishean/2009-2020



Article précedentNvidia va financer les procédures de maternité de substitution et d’adoption en Israël

1 COMMENT

  1. En hebreu, cela s’appelle la galout, gal qui veut dire étranger, Galois, gaulois, galice, galantes, Galilee… British, homme de l’alliance, pierre de Jacob, circoncision de la famille royale, voyages de Paul…

Laisser une réponse

Please enter your comment!
Please enter your name here