Les chercheurs ont été stupéfaits par la découverte d’ une gigantesque défense d’éléphant préhistorique dans le sud d’Israël.

Le fossile, qui a environ un demi-million d’années, mesure 2,5 m de long et pèse environ 150 kg. La découverte s’est produite presque par hasard, près de la ville de Revadim.

Une espèce éteinte d’éléphant

Eitan Mor, un biologiste de Jérusalem, est celui qui a découvert le fossile. Il a visité la région par curiosité après avoir lu sur les éléphants préhistoriques.

« A ma grande surprise, j’ai vu quelque chose qui ressemblait à un gros os d’animal sortir du sol. Quand j’ai regardé de plus près, j’ai réalisé que c’était « la vraie chose » , alors je me suis précipité pour avertir l’Autorité des antiquités d’Israël », a-t-il déclaré.

Lorsque les archéologues sont arrivés sur le site, ils pouvaient à peine croire ce qu’ils voyaient.

« De nos précédentes fouilles archéologiques à Revadim, nous savions que le site avait été colonisé au Paléolithique inférieur, des outils en pierre et en silex ainsi que des restes d’ossements d’animaux (dont des éléphants) avaient été récupérés sur le site. Mais retrouver cette défense d’éléphant complète vieille d’un demi-million d’années en si bon état, c’est autre chose ! Il s’agit de la plus grande défense fossile complète jamais trouvée sur un site préhistorique en Israël ou au Proche-Orient », a déclaré Avi Levy, directeur des fouilles préhistoriques à l’Autorité des Antiquités d’Israël.


Selon les chercheurs, la proie appartenait à un Palaeoloxodon antiquus, une espèce préhistorique éteinte qui vivait dans la région méditerranéenne. Connu sous le nom d’éléphant à défenses droites, cet animal pouvait mesurer jusqu’à 5 mètres de haut, ce qui signifie qu’il était nettement plus grand que les pachydermes africains d’aujourd’hui.

« De gigantesques éléphants déambulaient et broutaient sur ce site préhistorique de la plaine côtière d’Israël il y a un demi-million d’années, en atteste cette antique défense exceptionnellement bien préservée », a expliqué l’AIA dans un communiqué.

Maintenant, les chercheurs veulent en savoir plus sur la découverte.

« La défense est-elle le reste d’un éléphant chassé, ou a-t-elle été collectée par les habitants préhistoriques locaux ? Avait-elle une signification sociale ou spirituelle ?, a demandé Ianir Milevski, chef de la branche de la préhistoire de l’Autorité des antiquités d’Israël.

D’autres études seront nécessaires pour tenter de répondre à ces questions.


Partagé par Terre Promise ©

Bonjour à tous. Vous pouvez assurer la continuité de ce site de plusieurs manières : En partageant les articles que vous avez aimé. En achetant vos livres et produits préférés sur Amazon via ce site. En faisant un don sécurisé sur Paypal.

Même 1€ est important !


Previous articleLe point sur les tribus d’Afrique qui revendiquent leur judaïsme
Next articleUn fragment perdu d’un manuscrit de la mer Morte vient d’être découvert dans un salon du Montana

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here